En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou traceurs) destinés à mesurer son audience.
Alpes-Vaucluse

Accueillir et former les saisonniers pour améliorer leur sécurité et la productivité de l'entreprise

Mis à jour le 06/10/2016

Chaque année, lors des campagnes de récolte, la main d'œuvre saisonnière est confrontée dans nos départements, à de nombreux accidents du travail. En effet, près de 47% des accidents avec arrêt de travail, touchent des salariés saisonniers ou des nouveaux embauchés. Afin de réduire ces accidents, qui génèrent dans les entreprises des coûts économiques et humains conséquents, un accueil de qualité des saisonniers se révèle être une stratégie payante. Une partie importante de la qualité du produit passe en effet, par leurs mains.

L'accueil des saisonniers : une obligation stratégique

L'accueil des  saisonniers est, en plus de son caractère obligatoire, un enjeu économique et social. Il permet :
-    d'acquérir une bonne connaissance du poste de travail
-    de respecter la réglementation applicable dans l'entreprise.

Mais aussi
-    de valoriser  le travail des saisonniers et de les associer aux objectifs de l'entreprise
-    d'améliorer la qualité technique du travail
-    de limiter l'absentéisme et le taux de renouvellement des salariés.

Quelques points à aborder lors de l'accueil des saisonniers

-    Brève présentation de l'entreprise (type de variétés cultivées, surface, organisation des parcelles autour de l'exploitation,….)

-    Quelques données autour de l'organisation du travail (horaire de travail, lieu de rassemblement, personnel chargé de l'encadrement, des règles de sécurité à respecter  sur le chantier de récolte, …..)
 
-    Type d'habillement à respecter (chaussures stables qui  tiennent bien les chevilles, vêtements pour se protéger du soleil et des insolations,…)

-    Instructions pour limiter les risques d'insolations et déshydratation (ex : approvisionnement régulier en eau)

-    Présentation des équipements et des matériels d'aide à la cueillette  (brouette échelle, passerelle de récolte, picking bags, …)  et les conseils d'utilisation en sécurité  

-    Présentation des gestes d'une cueillette de qualité ( prise des fruits dans l'arbre, conseil sur les bonnes postures pour la  dépose des fruits dans le palox, le port des caisses et la  manipulation des paniers de cueille,….)
 

Accueillir, c'est respecter la réglementation.
 
Conformément à l'article R. 4141-2 du code du travail, « l'employeur est tenu d'informer les travailleurs sur les risques pour leur santé et leur sécurité d'une manière compréhensible pour chacun. Cette information ainsi que la formation à la sécurité sont dispensées lors de l 'embauche et chaque fois que nécessaire».

Cette information, qui doit se dérouler pendant le temps de travail [R. 4141-5 du code du travail], doit porter sur :  « les modalités d'accès au document unique d'évaluation des risques* prévu à l'article R. 4121-1 ; les mesures de prévention des risques identifiés dans le document unique d'évaluation des risques ; … ; le cas échéant les dispositions contenues dans le règlement intérieur, prévues aux aliénas 1° et 2° de l'article L. 1321-1; les consignes de sécurité et de premiers secours en cas d'incendie, prévues à l'article R. 4227-37 ».

Le document unique d'évaluation des risques

L'employeur a l'obligation d'assurer la sécurité et de préserver la santé de ses salariés.
A ce titre, l'employeur doit répondre à des principes généraux de prévention, qui sont notamment d'éviter les risques et d'évaluer ceux qui ne peuvent être évités. Ainsi, l'évaluation des risques professionnels constitue, depuis 1991, une obligation à la charge de l'employeur, qui doit ensuite engager des actions de prévention intégrées dans l'ensemble des activités de l'établissement et à tous les niveaux de l'encadrement.

L'évaluation des risques ne constitue pas une fin en soi. Elle trouve sa raison d'être dans les actions de prévention qu'elle va susciter, et par la mise en place d'un programme annuel de prévention. Elle a pour objectif de permettre à l'employeur de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des travailleurs, sur tous les aspects liés au travail.

L'employeur a la responsabilité de cette démarche qui doit être réalisée pour toutes les activités de l'entreprise qui sont confiés aux salariés, aux stagiaires, aux apprentis.
Il doit être tenu compte du travail réellement effectué. C'est une démarche dynamique qui doit conduire à la réactualisation du document au moins toutes les années ou lorsque des modifications interviennent dans les procédés de travail, les installations ou le matériel.

Le Service Prévention de la MSA Alpes Vaucluse a réalisé quelques guides pour vous accompagner dans cette démarche. N'hésitez pas à nous contacter pour en prendre connaissance.

Au-delà de l'accueil, une visite médicale est par ailleurs obligatoire pour tous les saisonniers embauchés pour une période supérieure ou égale à 45 jours de travail effectif. Elle va notamment permettre d'apprécier l'aptitude du salarié à exercer les activités prévues par son contrat de travail.
 
Pour vous aider à intégrer encore davantage la prévention et la sécurité dans votre démarche d'accueil, notre service de prévention des risques professionnels met à la disposition des employeurs de nombreux guides d'accueil et se tient à leur disposition pour tous conseils en matière de sécurité et prévention.

Vous pourrez consulter ces guides ou les télécharger sur la page suivante :